La solution pour recolorer les sourcils décolorés par le vitiligo

Bonjour à tous ceux qui passeront par ici !

Je dois faire en moyenne un article tous les trois mois, mais bref ! Aujourd’hui je veux parler d’un petit soucis esthétique : la décoloration des sourcils par le vitiligo.

Alors, le vitiligo, c’est quoi ?? C’est une maladie auto-immune au cours de laquelle vos petits lymphocytes T chéris – qui sont sensés vous défendre – vont aller attaquer vos mélanocytes qui produisent la mélanine qui pigmente votre peau (et apparemment vos sourcils aussi, les poils quoi !). Et donc, la personne atteinte de cette maladie se retrouve avec des tâches de dépigmentation. Alors, mettons les choses au point. Ce n’est pas grave, ça ne fait pas mal, mais cela peut poser de sérieux problèmes esthétiques. Et même si les gens disent : « Acceptes toi comme tu es, ne prêtes pas attention au regard des autres… » Ben des fois, ça fait juste chier d’avoir la moitié de la tronche toute blanche.

Ca peut par contre poser des problèmes médicaux à plus long terme. A ces endroits, la peau est beaucoup moins protégée des rayons UV et cela peut donner lieu à des cancers de la peau.

Dans mon cas, cette maladie est survenue lorsque j’avais 31 ans, environ un an après la naissance de ma fille. Peut-être moins. Pendant la grossesse, l’immunité est en vrac et beaucoup de maladies auto-immunes surviennent à ce moment…

J’ai pour l’instant de la chance car je n’ai pas beaucoup de tâche très visibles. Quelques unes (toutes petites) sur le visage. Je vous mets des photos ci-dessous :

Tâches 1
Tâches 2

Bon, en les voyant comme ça, on se dit que ce n’est rien, mais ça se voit quand même pas mal (encore plus dès que je bronze un peu) et j’ai un mal de chien à les cacher… Mais rien de dramatique…

Par contre, depuis quelques temps, le vitiligo a empiré, avec des tâches de plusieurs centimètres de larges, heureusement à des endroits non visibles par la population générale… Et puis je me suis aperçue que je perdais mes sourcils et qu’il repoussaient blancs. Au bout de quelques semaines, cela commençait à vraiment se voir et cela me dérangeait beaucoup. Après des tentatives de recoloration infructueuses (obtention d’un jaune pisse merveilleusement élégant), je suis allée chez une esthéticienne qui m’a conseillé un produit. Depuis, je le fais moi-même toutes les 2 semaines environ.

Voici donc ce produit miracle :

KitLe kit de coloration cils et sourcils Combinal (environ 18 euros sur Amazon, je pense en avoir pour un an !).

Dans la petite coupelle, on mets 2 cm de pâte + 5 gouttes d’eau oxygénée. Attention, voici la photo la plus moche de la blogopshère :

Mélange

Ensuite, on mélange et on applique avec le pinceau fourni. Attention, voici la seconde photo la plus moche de la blogosphère :

Sourcil gauche pendant

Après environ 5-10 min (je laisse parfois 15 sur mon sourcil le plus « atteint »), on obtient ce résultat (photo avant puis après). Vous pouvez voir que la peau de la zone où les poils sont blancs est légèrement plus blanche qu’ailleurs (je sais, faut y croire).

Sourcil gauche avant

Sourcil gauche après

Comme vous le voyez, tous les poils blancs sont bruns. Le produit colore un tout petit peu la peau, mais de loin (enfin, d’une distance acceptable pour me parler) on dirait juste que mon sourcil est maquillé. Cette coloration s’atténue en 2 jours. Et de toute façon, je dois le maquiller car il est maintenant beaucoup moins fourni que son voisin (le vitiligo entraîne aussi une perte) :

Sourcil droit avant

Cet article n’intéressera pas la majeure partie d’entre vous, mais si vous connaissez quelqu’un à qui cela arrive, n’hésitez pas à leur conseiller ce produit !

Voilà pour aujourd’hui. J’espère que ça pourra aider au moins une personne ! Vous pouvez aussi me poser des questions ou me demander des précisions dans les commentaires…

A bientôt et merci aux visiteurs !

 

 

Publicités

Les expressions anglaises

Après plusieurs années passées en Angleterre, je m’aperçois qu’il est très difficile, voire impossible, de se définir comme vraiment bilingue. Car après tout ce temps, je continue à apprendre des expressions et à être surprise et amusée parfois par le langage.

Je voulais donc faire une petite liste (non exhaustive) des expressions qui se traduisent littéralement en français et celles qui sont ridicules si on les traduit.

Je mettrai régulièrement ce post à jour, à chaque fois que j’apprendrai une nouvelle expression qui me fait rire…

Les expressions que l’on peut traduire littéralement :

He will succeed if he pulls his fingers out! Et oui, là c’est la seconde partie de la phrase dont on parle. En Angleterre aussi, on se retire les doigts….

He had the last word! Il a eu le dernier mot !

To look for a needle in a haystack. Chercher une aiguille dans une meule de foin.

To run like a headless chicken. Courir comme un poulet sans tête.

When the cat’s away, the mice will play! Celle-ci se traduit presque littéralement en français, mais chez nous, les souris dansent !

Les expressions que l’on NE peut PAS traduire littéralement (c’est ridicule, mais rigolo !) :

No pain, no gain! Selon le Wiktionnaire, on peut traduire cela littéralement par « pas de peine, pas de bénéfice ». Cette expression est utilisée pour « qui ne tente rien n’a rien » ou « il faut souffrir pour être belle ».

Do you need a hand? Non, on ne demande pas à quelqu’un s’il a besoin d’une main. Mais c’est pas grave, ça me fait rire !

We’ll see who will have the last laugh. On verra qui a le dernier rire ?? Oulala, que c’est laid ! Allez, rira bien qui rira le dernier !

Better be safe than sorry. Mieux vaut prévenir que guérir.

To kill two birds with one stone. Je l’avoue, celle-là est proche du français, puisque l’on fait d’une pierre deux coups. Mais apparemment, on ne tue pas que des oiseaux en France.

It’s raining cats and dogs! Heureusement qu’il ne pleut pas vraiment des chats et des chiens !

Crows feet. Les « pattes de corbeaux » désignent les rides au coin des yeux ou pattes d’oie chez nous !

On the top of my head… Quand un anglais essaye de se souvenir de quelque chose, il cherche sur le haut de sa tête. Nous, plutôt dans un coin.

Don’t shit where you eat! Cette expression est utilisée pour déconseiller à quelqu’un d’avoir une relation romantique avec un collègue de travail. En gros, on ne mélange pas relations personnelles et professionnelles… Mais je dois avouer que leur expression est très parlante !

Les expressions FRANCAISES que l’on NE peut PAS traduire littéralement (c’est aussi assez drôle !) :

– A une question : « Où est… », on ne peut pas répondre In your ass, c’est très mal pris (ha, ha, ha).

– J’ai réussi les doigts dans le nez. Si vous dites « Fingers in the nose », attendez-vous à des regards interrogateurs, voire même inquiets pour votre santé mentale !

Voilà, j’espère que ça vous aura fait rire. J’en oublie, c’est sûr, je mettrai ce post à jour régulièrement. N’hésitez pas à en ajouter dans les commentaires !

Petite revue de six gommages corps… et mon préféré

Bonjour !

Aujourd’hui, je viens vous parler de gommage (ou exfoliant) pour le corps…

Evidemment, on sait toutes qu’il faut essayer d’en faire un au moins une fois par semaine. Cependant, tous n’ont pas la même efficacité et après en avoir testé 6, j’ai jeté mon dévolu sur un seul d’entre eux et je ne changerai plus jamais ! (Oui, je sais, il ne faut jamais dire jamais, bla bla bla…).

Bref ! Il faut savoir que j’ai la peau très (extrêmement) sèche. Je ne peux pas prendre un douche sans me tartiner le corps entier d’une crème riche et nourrissante. Sinon, ben… Ca fait mal, très mal. C’est de famille apparemment…

A la recherche d’un bon gommage, j’ai eu l’occasion d’en tester plusieurs et tous ne se valent pas. Sans plus de bla bla, voici en photo les 6 petits dont je vais vous parler :

140725 Gommages

Commençons par l’un de ceux qui m’a le plus déplus :

The Scrub of Your Life de Soap&Glory .
Et bien, clairement, ça n’était pas le scrub de MA life. Comme j’habite en Angleterre, je l’ai trouvé chez Boots pour 7 livres (environ 8,40 euros). La formulation est très douteuse, avec des micro-billes faites de plastique qui vont aller polluer nos océans. Il est très (trop) épais, il fait assez mal, sans pour autant être efficace et a une odeur très sucrée qui ne me convient pas. Bref, à part le prix, aucun point positif.

Passons maintenant au Birch Scrub de Weleda. Après avoir entendu maints compliments sur cette marque, j’ai foncé vers ce gommage naturel et pas cher (environ le même prix que le précédent). Ca a été une grosse déception. Je l’ai trouvé peu agréable et totalement inefficace.

C’est au tour du Gommage au sucre de chez Burt’s Bees… Encore une fois un grosse déception. Je l’ai acheté suite à un article de Coline. Il n’est pas très cher, certes. Mais il faut en prendre une tonne car il ne s’étale pas, ne mousse pas du tout. Et surtout, après rinçage, j’avais juste l’impression d’être collante !

Pour les 3 gommages ci-dessus, je constatais en général au bout de 2 jours qu’il était déjà temps de recommencer.

J’ai ensuite testé le No7 Total Renewal Micro-dermabrasion Body Exfoliator. No7 (prononcer « number seven ») est la marque Cosmétique et Beauté de Boots. J’aime assez leur maquillage (sans doute car pendant des années, Lisa Eldridge a travaillé pour eux en tant que Creative director). Par contre, je suis moins convaincue par leurs soins… Et c’est le cas pour ce gommage. Il est assez efficace mais fait assez mal. Et quand je prends soin de ma peau, je supporte assez mal l’idée que ça puisse faire mal…

Les deux gommages suivants sont ceux qui ont montré une réelle efficacité… Tout d’abord, le Gommage Exfoliant Peau Neuve de chez Clarins. J’ai eu un tube d’essai (100 mL) suite à une offre promotionnelle et j’avoue avoir beaucoup aimé ce gommage. Il est efficace sans faire mal. L’odeur est douce et agréable. Ce qui pêche un peu, c’est le prix. Il est à presque 40 euros pour le tubes de taille normale.

Enfin, mon gommage préféré de tous les temps, c’est le Clinique Sparkle Skin Body Exfoliator. Pour tout vous dire, j’utilise celui-ci depuis plusieurs années. Cependant, il est quand même assez cher (33,50 euros en France, mais à 18.50 livres en Angleterre ! J’aimerais quand même comprendre une telle différence de prix !) et je souhaitais en tester d’autres moins onéreux. Au niveau efficacité et pour ce prix (je l’achète en Angleterre), je n’ai pas été convaincue par une autre marque. En revanche, je pense que la composition n’est pas très naturelle. Mais si c’est pour utiliser quelque chose de naturel et inefficace, autant ne rien utiliser du tout ! Donc je retourne à ce gommage sans hésiter. Il est efficace, dure très longtemps, il a une odeur très fraîche qui met la patate !! Et je ne pèle pas des jambes au bout de deux jours !

En conclusion, je pense que j’ai beaucoup de mal à trouver un gommage très efficace à cause de la nature très sèche de ma peau. Mais si certaines parmi vous sont comme moi, n’hésitez pas à tester le Clinique. Evidemment, on a tous un avis différent. Je présente ici mon avis personnel sur ces produits. Si vous êtes d’accord ou non, ou si vous voulez me demander ou apporter des précisions, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires…

A bientôt !

NCLA X Pshiiit

Je n’ai encore jamais parlé de vernis à ongles sur ce blog (bon, à la fois, y’a 2 articles qui se courent après)… Il faut donc que je remédie à cela.

Je suis NPA, c’est-à-dire, pour les non-initiés, Nail Polish Addict. C’est récent, en fait. Je dirais que ça a vraiment pris la tournure d’une addiction début 2014. Pour la petite histoire, j’ai toujours adoré voir de beaux ongles vernis. Mais jusqu’à l’an dernier, si je tentais de mettre du vernis sur les ongles, celui-ci se décollait (littéralement) après environ 10 minutes ! Il y a quelques années, j’ai voulu me vernir les orteils. Je trouvais ça classe en été dans les sandales. Je suis allée sur différents blogs pour découvrir des techniques et des produits qui m’ont aidée (l’existence des bases et top coats, par exemple ; oui, je sais, je débarque). Et puis en 2013, je me suis fait tout le blog de la maquilleuse Lisa Eldridge, qui parle souvent des vernis qu’elle porte. J’ai commencé à m’y intéresser. J’ai vu qu’en gros, toutes les blogueuses que je suivais à l’époque se vernissaient les ongles, bien qu’elles n’aient pas forcément des ongles hyper longs et bombés et tout. Alors je me suis dit : pourquoi pas moi !! Je me suis retrouvée sur le blog de Mimine, Le bout des ongles, et là, je suis tombée en admiration totale devant ses swatchs. De manière assez drôle, je ne passais toujours pas le cap de vernir mes mains. Puis, pour une sortie entre copine, on a décidé de toutes s’habiller en violet / prune et là, je me suis dit que j’allais assortir mes mains ! Et j’ai acheté le premier vernis « foncé » que j’ai posé sur mes petits ongles : Rimmel Lasting Finish Black Cherries. Les méandres de l’Internet m’ont ensuite évidemment menée sur le blog de Camille alias Pshiiit. Et à partir du mois de janvier, j’ai commencé à amasser des vernis et à en mettre de plus en plus régulièrement, si bien qu’aujourd’hui, je n’ai que très rarement les ongles sans vernis.

Je suis maintenant une fan inconditionnelle de Camille et de ses nail arts toujours plus époustouflant les uns que les autres. Les deux premiers vernis que j’ai achetés sur sa boutique sont Pshiiit et Cosmos (ses deux collaborations avec piCture pOlish). J’ai ensuite loupé sa collaboration suivante, le vernis Enchanted Polish Scintealliant, exclusivité de sa boutique. Par contre, quand elle a révélé qu’elle avait également collaboré avec une autre marque Indie, NCLA pour faire un doublé, alors là, j’étais au taquet et je les ai eus !!

Ces deux vernis, Teal the End et Drop of Teal, ont une couleur teal (turquoise ou bleu canard) et une texture holographique (de fou !). Teal the End est plus bleu et Drop of Teal plus vert. Ils se ressemblent mais sont tout de même différents. En bref, ils se complémentent parfaitement ! Camille les a parfaitement décrits dans son article que vous trouverez ici. Et surtout ses photos sont d’une splendeur absolue !

J’ai voulu associer ces deux merveilles en faisant un petit nail art (c’est le deuxième que je fais, je vous remercie pour votre indulgence). J’ai aussi utilisé les stickers créés par Camille pour sa boutique. Je suis fan, je vous dis !!

Je vous laisse sur les quelques photos que j’ai faites. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de prendre des photos au soleil.

IMG_7810b

IMG_7800b

IMG_7801b

IMG_7802b

A bientôt !

Comment je soigne l’eczéma de mon fils

Mon fils a 15 mois. Il est né avec quelques jours de retard avec une peau extrêmement sèche. A ce moment, on n’a pas pensé que ça pourrait être un problème à plus long terme. Les bébés en retard ont souvent la peau très sèche. On l’a donc oint matin et soir avec de l’huile et en quelques jours, il avait retrouvé une peau de bébé (ha, ha !). A ce moment, nous avons utilisé l’huile de massage douceur au Calendula pour bébé de Weleda. Elle a eu un très bon effet immédiat, cependant, je ne la recommande pas. Elle est composée pour partie d’huile d’amande douce. Et nous avons appris depuis, que l’application d’huile d’amande douce est très déconseillée pour les bébés, des réactions croisées pouvant ensuite entraîner des allergies alimentaires. En l’utilisant, je faisais confiance à une marque bio et réputée.

Bref, après cet épisode, sa peau était belle mais sèche avec pas mal de croûtes de lait. Puis il a commencé à faire de l’eczéma quand il avait 4 mois environ. Après quelques jours / semaines (en fait, surtout après la deuxième série de vaccins et quelques visites à la piscine le week-end), cela s’est dégradé fortement. Beaucoup de plaques sèches et rugueuses, les plis des genoux et des coudes qui se fendent.  Il faut savoir que nous habitons en Angleterre. Ici, pour voir un dermato sans passer par un GP (General practitioner), il faut payer environ 200 livres. Nous sommes allés chez le pédiatre (dans le privé) qui nous a recommandé d’utiliser la seule et unique crème disponible ici pour ce genre de problème : Epaderm. Cela n’a eu strictement aucun effet. Rien.

Puis cela a empiré. Il perdait des lambeaux de peau. Cela suintait de partout, c’était terrible. Enfin, il s’est mis à avoir des pustules sur les avant-bras. Comme nous allions en France quelques jours plus tard, j’ai pris tout de suite RDV avec un dermato. En rentrant, nous avons commencé à utiliser le Baume relipidant Stelatopia de Mustela. On a tout de suite vu une amélioration. Puis le dermato a prescrit le gel moussant Dermalibour d’Aderma à utiliser une fois par jour pour le bain, puis la lotion asséchante Cicalfate de chez Avène le matin et une crème anti-bactérienne anti-fongique le soir sur les plaies. Stelatopia toujours sur le reste du corps. Après quelques jours, cela allait beaucoup mieux. Le dermato a alors changé le traitement vers une crème aux corticoïdes le soir (Efficort).

Après quelques jours, notre bébé avait (de nouveau !) retrouvé sa peau de bébé. Nous avons arrêté l’efficort tout doucement et très progressivement afin de ne pas créer de dépendance.

Depuis, nous avons trouvé une formule qui marche très bien.  Son eczéma se réduit maintenant à 2 ou 3 plaques (derrière le genou gauche et sur la main droite). Nous n’utilisons jamais ou presque l’efficort. Depuis 9-10 mois nous n’y avons eu recours qu’une seule fois. Tant que la peau ne craque pas, que ça ne suinte pas, on ne l’utilise pas.

Notre routine (avec ces supers produits) :

stelatopia Cicaplast Dermalibour Cicalfate

Le matin, Stelatopia Baume relipidant sur tout le corps, sauf les plaques d’eczéma. Avène Cicalfate lotion sur les plaques d’eczéma. On nettoie son visage avec un coton imbibé d’eau minérale (l’eau est très dure à Londres) et on lui met du Baume La Roche Posay Cicaplast Baume B5.

Le soir, bain avec Aderma Dermalibour moussant, Stelatopia de nouveau et Cicaplast sur l’eczéma. Le visage, pareil que le matin.

Il est aussi important de préciser qu’il ne porte que du coton, pas de synthétique ou de laine. On lave toutes ses affaires avec de la lessive Bébé (en paillettes ou liquide, que l’on trouve en France uniquement). Je repasse également toutes ses affaires car la chaleur permet de tuer tous les microbes qui pourraient s’y trouver.

Encore un truc ! Ces produits peuvent aussi servir à toute la famille. Le gel moussant Dermalibour est maintenant mon nettoyant visage officiel le soir. Je n’ai presque plus de boutons (merci l’acné à 35 ans !) depuis que je l’utilise. Et en cas exceptionnel de bouton, la lotion Cicalfate est parfaite pour les sécher et faire cicatriser ! Enfin, le Cicaplast est génial en cas de rougeur ou d’irritation.

J’espère que ces astuces pourront servir à quelqu’un. N’hésitez pas à m’en faire part !

Mais où est donc passé ce truc qu’on appelait le RESPECT ?

Ca faisait longtemps que je voulais ouvrir un blog pour y partager des idées.

Mais ce qui s’est passé hier, et que je vais vous relater ci-dessous, m’a vraiment encouragée à passer à l’acte.

Tous les matins, toute notre petite famille part, qui à l’école, qui à la crèche, qui au travail… en vélo. Mon mari et moi-même avons chacun notre vélo. Notre fille de 5 ans a également le sien, qu’elle utilise courageusement tous les jours sans exception pour aller à et revenir de l’école. Notre fils de 15 mois part avec moi sur le siège bébé. Comme tous les matins, nous nous rendons dans le parking souterrain de notre immeuble pour aller chercher nos vélos. Et hier matin, quelle ne fut pas notre surprise de constater la disparition des deux lumières avant du vélo de notre fille !

Cela m’a mise hors de moi. Evidemment, il nous est déjà arrivé de subir des vols ou des dégradations sur nos vélos : une lumière, une roue volée ou crevée volontairement. C’est anormal, certes, mais classique. Mais dans ce cas, voler un élément de sécurité essentiel sur le vélo d’une enfant de 5 ans, je trouve que c’est un acte vile, méprisable et abject. S’en prendre à un adulte est une chose. Pour s’en prendre à une enfant, je pense qu’il faut vraiment être, excusez-moi du terme, une raclure de bidet.

Pour remettre les choses dans le contexte, nous habitons dans un immeuble où n’importe quel habitant peut se permettre d’aller à Decathlon s’acheter une lumière à 5 euros. C’est à peu près le prix qu’il faut mettre. Et c’est donc à ce prix que cette personne a évalué la sécurité (et donc possiblement la vie) de ma fille. De plus, nous nous sommes rendu compte de cela le lundi matin en partant. Facile ensuite d’aller racheter des lumières dans la semaine. Entre le boulot, les couches et le reste, on ne fera cela que le week-end prochain.

On en vient donc là : où est passé ce truc qu’on appelait le respect ? Les gens sont devenus tellement égoïstes, lâches et méprisants qu’ils en viennent à voler des enfants. Après tout leur vie et leur temps valent sans doute bien plus que ceux de ma fille.

Ayant tout de même un peu d’espoir, j’ai posé un panneau expliquant la situation dans l’immeuble et dans le parking. On ne sait jamais que cette personne (ou devrais-je dire animal ?) soit prise de remords et décide de restituer les lumières…

En conclusion, ce qu’il vient de se passer reflète, je trouve, la mentalité actuelle. On peut marcher sur la tête du voisin, sans se préoccuper des conséquences, tant que tout va bien pour soi. Je comprends que les temps soient difficiles, mais ce type d’attitude ne résoudra aucun problème.

Premier billet

Créer un premier blog en 2014… Pourquoi pas ?

Mais j’ai quand même un peu l’impression d’essayer d’attraper un train que j’ai loupé il y a des années…

Et puis, pourquoi aurais-je quelque chose de plus à dire que les autres ? La blogosphère est large… Il y a beaucoup à lire.

Alors justement, pourquoi pas moi ? J’ai envie de partager des idées, des coups de gueule, des trucs que j’aime… Et surtout pouvoir lire vos commentaires et discuter avec vous.

A bientôt !