Mais où est donc passé ce truc qu’on appelait le RESPECT ?

Ca faisait longtemps que je voulais ouvrir un blog pour y partager des idées.

Mais ce qui s’est passé hier, et que je vais vous relater ci-dessous, m’a vraiment encouragée à passer à l’acte.

Tous les matins, toute notre petite famille part, qui à l’école, qui à la crèche, qui au travail… en vélo. Mon mari et moi-même avons chacun notre vélo. Notre fille de 5 ans a également le sien, qu’elle utilise courageusement tous les jours sans exception pour aller à et revenir de l’école. Notre fils de 15 mois part avec moi sur le siège bébé. Comme tous les matins, nous nous rendons dans le parking souterrain de notre immeuble pour aller chercher nos vélos. Et hier matin, quelle ne fut pas notre surprise de constater la disparition des deux lumières avant du vélo de notre fille !

Cela m’a mise hors de moi. Evidemment, il nous est déjà arrivé de subir des vols ou des dégradations sur nos vélos : une lumière, une roue volée ou crevée volontairement. C’est anormal, certes, mais classique. Mais dans ce cas, voler un élément de sécurité essentiel sur le vélo d’une enfant de 5 ans, je trouve que c’est un acte vile, méprisable et abject. S’en prendre à un adulte est une chose. Pour s’en prendre à une enfant, je pense qu’il faut vraiment être, excusez-moi du terme, une raclure de bidet.

Pour remettre les choses dans le contexte, nous habitons dans un immeuble où n’importe quel habitant peut se permettre d’aller à Decathlon s’acheter une lumière à 5 euros. C’est à peu près le prix qu’il faut mettre. Et c’est donc à ce prix que cette personne a évalué la sécurité (et donc possiblement la vie) de ma fille. De plus, nous nous sommes rendu compte de cela le lundi matin en partant. Facile ensuite d’aller racheter des lumières dans la semaine. Entre le boulot, les couches et le reste, on ne fera cela que le week-end prochain.

On en vient donc là : où est passé ce truc qu’on appelait le respect ? Les gens sont devenus tellement égoïstes, lâches et méprisants qu’ils en viennent à voler des enfants. Après tout leur vie et leur temps valent sans doute bien plus que ceux de ma fille.

Ayant tout de même un peu d’espoir, j’ai posé un panneau expliquant la situation dans l’immeuble et dans le parking. On ne sait jamais que cette personne (ou devrais-je dire animal ?) soit prise de remords et décide de restituer les lumières…

En conclusion, ce qu’il vient de se passer reflète, je trouve, la mentalité actuelle. On peut marcher sur la tête du voisin, sans se préoccuper des conséquences, tant que tout va bien pour soi. Je comprends que les temps soient difficiles, mais ce type d’attitude ne résoudra aucun problème.

Publicités

Premier billet

Créer un premier blog en 2014… Pourquoi pas ?

Mais j’ai quand même un peu l’impression d’essayer d’attraper un train que j’ai loupé il y a des années…

Et puis, pourquoi aurais-je quelque chose de plus à dire que les autres ? La blogosphère est large… Il y a beaucoup à lire.

Alors justement, pourquoi pas moi ? J’ai envie de partager des idées, des coups de gueule, des trucs que j’aime… Et surtout pouvoir lire vos commentaires et discuter avec vous.

A bientôt !